April 15, 2018

April 15, 2018

Please reload

Posts Récents

Des oiseaux perchés observent le monde passé.

May 5, 2019

1/1
Please reload

Posts à l'affiche

Les scènes fortuites

February 3, 2018

 

"Damien Nadeau-Daneau rêve de cinéma. Il est d'ailleurs en train de réaliser un film avec l'acteur français Denis Lavant. Incapable de le vendre à un distributeur, le trentenaire vit une crise existentielle, qui l'affecte même physiquement. Afin de payer ses dettes, il travaille dans une boîte de postproduction où il a comme mandat d'écrire des dialogues pour une émission de télévision qui présente des vidéos rigolotes. Une insatisfaction le gruge, le plongeant dans un ennui qui affecte ses relations avec les autres. Il peut néanmoins compter sur un certain soutien de sa soeur Vicky pour lui remonter le moral."

 

 

Vendredi dernier, je suis allé à la première du film de Guillaume Lambert "les scènes fortuites". Ce film était présenté à la maison du cinéma en compagnie du réalisateur, producteur et directeur photo du film.

Cette comédie de 1h20 a su me plaire. Je me suis reconnu en Damien, étant moi-même un jeune réalisateur tentant de faire du mieux que je peux des films avec le peu de moyens que j'ai. Il n'y a pas eu de longueurs durant ce film qui m'a bien fait rire.

 

Ce film compte une belle distribution. J'ai trouvé intéressant le fait que le réalisateur a fait le choix de donner les rôles principaux à des acteurs moins connus alors que les rôles secondaires étaient attribués aux acteurs plus connus, tels qu'Alexandre Goyette, Bianca Gervais et Mickaël Gouin. Le réalisateur joue le rôle principal, celui de Damien.

 

En allant voir ce film, ne vous attendez pas à aller voir un film avec un scénario d'enfer. Ce film n'a pas vraiment d'histoire. D'ailleurs, avant de débuter le film, Guillaume Lambert a averti la salle que son film n'avait pas d'histoire et qu'il fallait se contempler de rire aux blagues.

 

Ce film contient une bonne trame sonore. Il y a beaucoup de musique classique qui vient ajouter un rythme au film. On a pu aussi entendre la chanson "Easier" de Peter Henry Phillips à la fin du film qui a été composé spécialement pour le film. 

 

 

Après la projection du film, le public a pu poser des questions au réalisateur, producteur et directeur photo. Ensuite, le public pouvait aller leur parler, prendre des photos et macarons et se faire signer un autographe. J'en ai profité pour m'entretenir avec Guillaume.

 

Ce film a reçu un budget de 100 000$ de Telefilms et il a été tourné sur 20 jours dispersés sur quelques mois. Il a été entièrement tourné à la lumière naturelle. Il a été tourné avec une seule petite caméra de marque Sony.

 

Guillaume expliquait que le fait de tourner avec une seule caméra faisait en sorte que les acteurs avaient un jeu plus naturel étant donné que les acteurs en arrivaient à oublier la toute petite caméra.

 

Il n'y a eu que 4 figurants payés dû au petit budget, le reste des figurants étant des membres de l'équipe technique.

 

Le plus gros du travail a été fait en post-production. Il y a eu beaucoup de travail de coloration à faire étant donné que le film était tourné à la lumière naturelle. Il y a dû y avoir du travail à faire également lorsque l'on voyait des ombres de la perche.

 

D'ailleurs, anecdote cocasse, le producteur a raconté à la blague que le monteur a dû rajouter de plus grosses fesses à Guillaume lors d'une scène, car on voyait son système de micros dépasser de son chandail. En fait, il a plutôt effacé l'antenne du micro qu'on voyait lorsqu'il était de dos.

 

Guillaume a su démontrer lors de ce film qu'on peut faire un excellent film avec peu de budget. Il est un excellent modèle pour tous les cinéastes de la relève.

 

Si vous voulez voir ce film, dépêchez-vous avant qu'il ne soit plus dans les cinémas, car il ne sortira pas en DVD. Par contre, on aura la chance de le voir à la télévision sur les ondes d'Unis TV en septembre.

 

 

 

 

 

 

 

 

Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Rechercher par Tags